Présidentielle 2022

Communiqué de presse

Posté le 27 novembre 2022   |   Communiqué

Candidature à la présidentielle 2022

Citoyennes, citoyens de France,

Nous vivons, plutôt survivons dans une république malade qui sombre inexorablement dans un délabrement généralisé..

- Système social délabré par une précarité grandissante où les privations de toutes sortes, même alimentaires, se multiplient.

- Système sanitaire délabré par des injonctions arbitraires qui sous le fallacieux prétexte de nous protéger nient notre intégrité physique.

- Système économique délabré par un chômage systémique où les richesses sont concentrées dans les mains égoïstes de quelques privilégiés favorisés par un système qu'ils dominent.

- Système éducatif délabré, jadis fierté de la république attachée transmettre à tous un savoir émancipateur, désormais réduit à reproduire, même légitimer toutes les inégalités et injustices.

- Système institutionnel délabré par une classe politique déconnectée de la réalité mais bien connectée aux privilèges et aux multiples abus de pouvoir.

En dépit de ces violences quotidiennes et de cette nuée d’attaques ciblées, de courageux citoyens ont choisi de refuser de sombrer dans le fascisme !

Déjà en juin 2021, lors des élections régionales et départementales, 747 candidats, représentant l’UDMF, ont porté haut notre projet et nos convictions citoyennes.

Le moment est venu. L'instant est grave.

A ceux qui n’ont comme unique quête politique que celle de s’opposer à la présence des musulmans et à leur visibilité dans l’espace public, sachez que vous faites d’ores et déjà partie des vestiges du passé et que nous sommes l’avenir de ce pays.

En effet, une nouvelle page de notre Histoire s’écrit aujourd’hui. Pour y prendre part, osez l’émancipation et rejoignez nos équipes réparties sur l’ensemble du territoire.

En octobre dernier, les cadres du parti, réunis lors de notre Université de rentrée, ont de nouveau sonné l’alarme sur le climat islamophobe inquiétant en France. Et sur la précarité sociale, la crise sanitaire et écologique qui nous concernent tous. Autant de défis et de sujets majeurs qui m’obligent à apporter un souffle nouveau, une autre réponse politique saine et intègre à nos concitoyens Français.

Le moment est venu. L’heure est grave.

Après des décennies peu glorieuses de « Lepénisation » des esprits, le coup de grâce à notre République est porté par la folie extrémiste d’un Zemmour caricatural et plus que jamais dangereux.

Oui, l’heure est grave. Ma candidature à la présidentielle est donc une évidence. La seule réponse possible à ce déferlement de haine est de porter haut la voix des opprimés, des Français Musulmans et de tous les citoyens déçus par ce système politique corrompu.

Ma candidature est citoyenne et j’appelle à un véritable éveil des consciences.

Voilà pourquoi, moi, Nagib Azergui, président fondateur de l’UDMF, je déclare officiellement ma candidature à l’élection présidentielle de 2022.

Le parti se fixe également comme objectif de présenter 100 candidats aux prochaines élections législatives. Le mouvement a d’ores et déjà investi plus d’une soixantaine de candidats.

J’en appelle donc à tous les citoyens délaissés, trompés, trahis mais désireux de renouer avec la République et ses valeurs, à nous rejoindre. Ceux qui ne supportent plus que nos lois et nos principes soient quotidiennement bafoués par des extrémistes de tous bords.

Mobilisons-nous, tous ensemble, pour remettre notre pays au rang des nations visionnaires et porteuses de justice sociale !

Que tous les opprimés, tous les oubliés et les silencieux conscients s’unissent pour agir contre les dérives économique, sociale, politique et culturelle de notre pays !

Dans cette dynamique, j’entends rétablir la souveraineté citoyenne et lutter par extension contre l’abstention.

Cette souveraineté citoyenne doit s’inscrire et vivre dans un Parlement composé de citoyens libres, égaux et fraternels, issus de tous les milieux et unis dans une sincère volonté de renouer avec les valeurs fondatrices de notre République.

Fort de la confiance que vous m’accordez et porteur de multiples espoirs, j’organise un tour de France citoyen pour aller vers vous. Je compte sur vous, car vous comptez pour moi.

Et comme le disait l’homme politique et philosophe irlandais, Edmund Burke : « Pour que le mal triomphe, il suffit que les bons ne fassent rien ».

Vive la République !

Vive les citoyennes et citoyens de France !


Nagib AZERGUI, Président-fondateur de l'UDMF

Lien de la vidéo : https://youtu.be/MqxAwzMa4MI