Le mouvement

A propos de l'Union des Démocrates Musulmans Français. Qui sommes-nous ?



Projet national


Nos propositions s’inscrivent dans une démarche de participation à l’amélioration de la situation de notre pays, sur le plan économique, social, sociétal et environnemental.

Télécharger le projet

Le projet Européen


"Une Europe au service des peuples" est le nom de notre liste plurielle portée durant les Européennes 2019 dont l'objectif, clairement assumé, sera de faire barrage à la montée des extrêmes qui menacent, jour après jour, notre cohésion européenne.

Télécharger le projet


A propos de l'UDMF

Le parti est créé sous le nom de Union des Démocrates Musulmans Français (UDMF) en novembre 2012 par Nagib AZERGUI peu de temps après les élections présidentielles de la même année. Son fondateur estime qu'après la victoire de François Hollande, le nouveau gouvernement socialiste a échoué à lutter contre la politique identitaire menée depuis plusieurs décennies dans l’Hexagone et l'accuse même de la poursuivre.

"Donner une voix à une partie de la population qui ne se retrouve pas dans les partis traditionnels" tel est l'objectif recherché. Le parti justifie l’appellation du mouvement en raison de l'exploitation régulière des "musulmans" dans les débats politiques. Selon son dirigeant, cette surexploitation aurait banalisé et diffusé le rejet et la peur de l’islam auprès de l’opinion publique. L’UDMF affirme que le musulman est devenu un enjeu électoral récurent entretenu à chaque nouveau scrutin :

  • Lors des élections régionales françaises de 2004 avec la « Commission Stasi » débouchant sur la loi sur les signes religieux dans les écoles publiques du 15 mars 2004.
  • Lors des élections régionales françaises de 2010 avec le débat sur l'identité nationale initié par Éric Besson et la loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public.
  • Lors de l'élection présidentielle française de 2012 avec la polémique sur les prière de rue des musulmans comparées à l'occupant nazi par Marine Le Pen puis par l'application de la loi contre l'interdiction des prières de rue par le ministre de l’intérieur Claude Guéant en septembre 2011.
  • Le parti est régulièrement taxé de communautaire par la classe politique française mais l'UDMF se revendique comme un mouvement non confessionnel, laïc et profondément républicain. Son fondateur, Nagib Azergui compare notamment l'UDMF à l'Union Chrétienne Démocrate en Allemagne ou au Parti chrétien-démocrate en France "On peut nous comparer au Parti chrétien-démocrate de Christine Boutin. Nous sommes, comme le PCD, un parti d'opinion qui se base sur un héritage culturel et historique. Nous défendons une laïcité respectueuse".

    Il défend l'idée d'un parti politique arborant de façon décomplexé les mots « Démocrates » et « Musulmans » afin d'enrichir les débats et mieux combattre les préjugés de certains politiques. Cette pensée est résumé par le slogan :

    " A un problème POLITIQUE, une réponse POLITIQUE ! "



    Nos valeurs : LEADERS


    L comme Liberté
    Parce que nous sommes attaché aux libertés individuelles et collectives. Ces libertés clairement mises en périle à cause de politiques identitaires qui détruisent nos principes républicains.
    E comme Excellence
    Parce que nous voulons le meilleur pour chaque individu quelque soit son origine sociale ou culturelle.
    A comme Autonomie
    Pour que chaque citoyen puisse s'assumer, c'est une question de dignité humaine.
    D comme Diversité
    Nous considérons que la diversité est une source de richesses à l'heure où certaines élites de notre pays pervertissent les mentalités en pronant l'inverse.
    E comme Ethique
    Apporter de l'éthique en politque, tel est notre mission. Nos actions s’inscrivent dans une ligne de conduite permettant de garantir justice et équité pour TOUS.
    R comme Responsabilité
    A l'heure du clash, de la petite phrase assassine pour faire le Buzz, nos propos et prises de positions sont mesurés et prennent en comptent la réalité.
    S comme Solidarité
    A l'heure du clash, de la petite phrase assassine pour faire le Buzz, nos propos et prises de positions sont mesurés et prennent en comptent la réalité.