Communiqué de presse

Restez informés, abonnez-vous à la newsletter UDMF



Communiqué relatif aux Présidentielles 2017


Chers compatriotes de métropole, d'outre-mer, de l'étranger,

Comme vous le savez tous, la campagne des parrainages pour la présidentielle s’acheve ce soir à 18h. Je ne serais donc pas candidat, au côté de l’UDMF, pour ce scrutin majeur qui définira les choix que fera la France durant les cinq prochaines années.

En effet la campagne que nous venons de vivre a été totalement inédite. Les règles pour concourir à ce scrutin ont été encore beaucoup plus difficiles pour les petits partis indépendants comme celui auquel j’appartiens.

Cette année, le Conseil Constitutionnel a décidé de mettre en place un véritable outil de délation pour divulguer l’identité de toutes celles et ceux qui parrainent un candidat. Un choix stratégique pour museler et contrôler davantage nos élus.

Ce dispositif a été complexifié puisque ce sont les élus qui ont eu pour obligation d’envoyer par eux-mêmes leurs formulaires de parrainage auprès du Conseil Constitutionnel alors que ces derniers sont déjà largement surchargés de toutes parts.

A ceci s’ajoute l’état d’esprit dans lequel s’est déroulée cette campagne. Une campagne sans précédent sur bien des aspects. D’abord avec la victoire surprise à la primaire de la Droite et du Centre d’un François Fillon non attendu. Puis, en l’espace de quelques semaines, par sa disgrâce avec l’affaire Pénélope et sa mise en examen. Ensuite par la victoire d’un Benoit Hamon, côté PS, loin d’être prévu lui aussi. Ironie du sort, dernièrement, nous avons même eu droit au refus de M. Valls, finaliste de ces primaires, de parrainer le candidat socialiste.

Je comprends donc aisément, dans ce brouhaha, que les Maires, qui m’avaient initialement donné leurs promesses de parrainage, aient eu, au final, bien du mal à maintenir leur choix de départ durant la débâcle qui a succédé ces dernières semaines.

Malgré ces nombreuses épreuves, Il va de soi que ma candidature aurait difficilement pu aboutir dès ma première participation à ce scrutin. Je sais naturellement qu’il nous faudra travailler dans la durée pour continuer à convaincre et pour y parvenir demain.

Et même si les parrainages, rendus difficiles par les instances en place, n’ont pas été au rdv, je suis néanmoins fier que mon nom, Kamel Messaoudi, puisse être l’un des seuls à avoir représenter la diversité parmi la liste des candidats qui a été remontée et validée par le Conseil Constitutionnel.

Cela constitue déjà une première victoire symbolique et nul doute que l’UDMF parviendra tôt ou tard à se positionner dans ce scrutin en continuant sa stratégie de conquête sur le terrain.

Etant absent de cette élection, je demande à tous ceux qui se retrouvent au travers des valeurs républicaines qu’incarne l’UDMF, de se mobiliser massivement dans les urnes et cela dès le premier tour afin de faire barrage aux idées contraires à nos principes.

Françaises, français, mobilisez-vous pour faire reculer ceux qui incarnent en profondeur le mépris, le rejet, la haine et la division. Sanctionnez sans modération ceux qui cherchent désespérément à islamiser tous les débats pour des raisons purement électoralistes afin de nous détourner des questions centrales.

Sanctionnez ceux qui se sentent aujourd’hui au-delà des lois de la république, méprisant la justice et dépensant sans scrupules l’argent des contribuables. Tel est mon souhait et tel est le combat qu’incarne l’UDMF depuis son origine.

Mes chers compatriotes, Le moment est donc venu pour moi de vous servir autrement. Voilà pourquoi je vous donne d’ores et déjà rendez-vous pour les Législatives qui attendent les Français dès le mois de juin prochain.

Je serais effectivement candidat dans la première circonscription sur la collectivité d'outre-mer française de Mayotte.

Je continuerai ainsi mon engagement au sein de l’Union des Démocrates Musulmans Français pour mener les combats qui sont les nôtres. Ceux pour la justice, pour l’égalité, pour le rassemblement et pour l’amour de notre Nation.

Vive la République ! Vive la France !


Kamel Messaoudi, candidat UDMF à l'élection Présidentielle


Derniers communiqués

Tags

PrésidentiellesKamel MessaouidiUDMF