Communiqué de presse

Restez informés, abonnez-vous à la newsletter UDMF



Ouverture des écoles le 11 mai : La relance de l’économie ne doit pas se faire au mépris de la santé de nos enfants


Le gouvernement cherche à maintenir l’ouverture des écoles au 11 mai prochain sans prendre en compte l’avis du conseil scientifique qui préconise la rentrée scolaire en septembre.

Dans son rapport, le conseil a averti des risques encourus en cas d'ouverture le 11 mai prochain, en insistant sur la nécessité de :

  • porter un masque (à l’exception des maternelles),
  • de nettoyer plusieurs fois par jour les salles de cours,
  • et une distance d’un mètre entre chaque élève.

Autant de précautions qui rendent de facto impossible l'apprentissage et l'application d'un tel dispositif.

Ces consignes d'hygiènes et de sécurités ont été tout simplement ignorées par l'Exécutif qui vient d'expliquer que les enfants (jusqu’au collège) n’auront pas à porter de masques. On imagine que le nettoyage des salles de classe ne fera pas non plus partie des règles à observer car impossible à appliquer.

Cette nouvelle décision prouve que l'urgence du gouvernement n’est ni la santé, ni la sécurité des français mais bien la remise en route de l’économie. Nous sommes parfaitement conscient que le gouvernement ne fait ici que répondre aux injonctions du patronat afin que les parents puissent reprendre leur poste au mépris des risques encourus.


L'UDMF s'oppose à la réouverture des établissements scolaires car cela constituera une mise en danger inacceptable pour nos enfants et pour celui du personnel de l’Education Nationale.

Nous demandons que la réouverture des écoles puisse être reportée à septembre en conformité avec les autorités sanitaires compétentes.



Derniers communiqués

Tags

Rentrée scolaire11 maiCovid-19Relance économique